Anthropocentrisme, suprématisme et capacitisme chez Peter Singer

"j’ai lu Peter Singer en 2000 et je suis devenue ovo-lacto-pesco-végétarienne. Je ne suis pas devenue végane (...) Peter Singer ne nous offrait pas vraiment de raison de penser que la mise à mort était un problème moral, pourvu que cela soit fait sans souffrance..." Le sens de la tragédie ou la hiérarchie des existences : Anthropocentrisme, suprématisme et… Continue reading Anthropocentrisme, suprématisme et capacitisme chez Peter Singer

Advertisements

Élevées en plein air ou non…

https://www.facebook.com/BeFairBeVegan/photos/a.275621969470261/792365947795858/?type=3&theater Qu'elles soient élevées en plein air ou non, les poules utilisées pour la production d'œufs sont emprisonnées dans des corps qui ont été élevés sélectivement pour nuire à elles-mêmes pour notre plaisir gustatif. Consommer des œufs, même de poules sauvées, c'est non seulement prendre ce qui n'est pas à nous, mais c'est le prendre… Continue reading Élevées en plein air ou non…

Les meilleurs vegans ne sont pas vegans et autres absurdités…

Depuis l'intérieur du mouvement vegan, j'ai toujours observé une tendance à dépeindre les uns les autres comme des idéologues purs et durs ou comme des carpettes transigeantes, et la poudrière qu'est la communication en ligne n'a fait que compliquer les choses. Il n'y a rien de nouveau la dedans. Ce qui est nouveau, cependant, c'est la position de plus en plus fréquente et soutenue avec de plus en plus d'assurance par les "leaders d'opinion" vegans qu'en faisant des concessions sur nos pratiques vegans pour s'adapter à ceux qui sont incommodés, confus ou menacés par celles-ci, nous faisons des progrès stratégiques pour les animaux.

Est-ce que concevoir des animaux capable de prendre du plaisir dans la douleur pourrait mettre fin à la souffrance des animaux ?

Le mois dernier, un étudiant de premier cycle de l'Université d'Oxford a remporté le prix Oxford Uehiro en éthique pratique pour un essai intitulé "Pourquoi devrions-nous génétiquement «dégénérer» les animaux utilisés dans les fermes industrielles ?". "Désensibiliser, comme le définit Latimer, est "une modification génétique qui supprime la capacité d'un animal à ressentir la douleur".

Le pied dans la porte qui ne mène nulle part ?

Certains défenseurs des animaux ont tenté d'encadrer la pratique de longue date du mouvement pour les droits des animaux en faisant la promotion de changements alimentaires sans la nécessité à devenir vegan, tels que "Les Lundis sans viande" ou devenir végétarien, comme exemples de la technique du pied-dans-la-porte, et ont affirmé que l'efficacité de demander de tels changements plus accomodants est soutenue par la recherche en psychologie sociale.